top of page

7 conseils pour améliorer (gratuitement) le référencement de son hôtel sur une OTA

Dernière mise à jour : 3 mai

Booking, Expedia, Hotels.com et consorts référencent des milliers d’offres d’hébergements touristiques. Que vous gériez un établissement de chaîne hôtelière ou un hôtel indépendant deux étoiles, vous devez réussir à vous démarquer sur les OTA (Online Travel Agency). Mais, vous vous demandez comment vous positionner en haut du classement. Avant d’adhérer à un programme payant pour obtenir plus de visibilité, GetWelcom vous partage 7 astuces pour améliorer gratuitement votre ranking sur les plateformes de réservation en ligne. 💪



1 - Peaufiner son contenu éditorial pour bien référencer son hôtel sur une OTA


« Les établissements affichant un score de 100 % reçoivent jusqu’à 18 % de réservations en plus que les établissements dont le contenu est incomplet. » Voici une statistique que Booking annonce d’entrée de jeu sur son site internet aux partenaires souhaitant remonter dans les premiers résultats. Convaincant, non ?

Alors, ne faites plus les choses à moitié et montrez-vous sous votre meilleur jour.

L’expérience client ne commence pas dans le hall de votre hôtel, mais dès qu’il consulte vos supports de communication et notamment vos annonces sur les OTA. Mettez toutes les chances de votre côté grâce à ces conseils :

  • Soyez le plus exhaustif possible. Remplissez tous les champs, n’oubliez aucune case à cocher. Ne cachez rien. Mieux vaut être transparent que de générer de la déception.C’est très compliqué à gérer ensuite.

  • Soyez à jour en permanence pour ne rater aucune occasion de louer vos chambres. Vous acceptez désormais les animaux, dites-le. Vous proposez un nouveau petit-déjeuner, dites-le aussi.

  • Racontez ce que les voyageurs pourront découvrir dans votre région. Sauf si votre offre d’hébergement est une expérience en tant que telle, ils choisissent d’abord une destination.

2 - Ne pas déroger à la règle de la parité tarifaire


Les règles tarifaires des OTA ont tellement été débattues que vous ne savez plus sur quel pied danser. Voici nos recommandations pour rester en tête de liste de leur classement. 🥇

  • La règle d’or : pratiquez les mêmes tarifs sur toutes les plateformes. Sinon, votre visibilité chutera considérablement sur le moteur de réservation où vos prestations hôtelières sont plus chères. Par contre, ne vous empêchez pas de communiquer un prix inférieur sur votre site internet pour favoriser les réservations directes.

  • Soyez transparent sur votre politique tarifaire et vos conditions générales de vente : annoncez tous les surplus dont la taxe de séjour si elle est payable à l’arrivée.

  • Proposez des conditions d’annulation flexibles : c’est un critère de classement important, surtout depuis la crise sanitaire.

  • Dernière astuce : acceptez un maximum de modes de paiement.

3 - Casser le prix des nuitées de temps en temps


Ne vous méprenez pas. Les OTA ne récompensent pas forcément les hôteliers qui pratiquent les tarifs les plus bas. Elles privilégient plutôt ceux qui adoptent une stratégie commerciale active en faisant évoluer leurs tarifs régulièrement selon les opportunités.


Vous pouvez imaginer différentes offres spéciales.

  • Les marronniers : ce sont les fameuses dates clés de votre calendrier marketing (Nouvel An, Saint-Valentin, Jeux olympiques…).

  • L’origine des clientèles : concevez une offre exclusive pour les Anglais lors de leurs prochaines vacances scolaires par exemple, ou octroyez une réduction aux supporters d’un club sportif dont l’équipe vient jouer dans votre ville.

  • Les périodes de réservation : les offres last minute sont bien connues et attendues par les voyageurs. Récompensez aussi les séjours early bird ou long stay.

4 - Afficher les plus belles photos de son établissement hôtelier



« Des photos de mauvaise qualité constituent pour les voyageurs la raison numéro un d’exclure un hébergement. » Voilà une autre statistique — cette fois d’Expédia — qui mérite une attention particulière.


Ne conservez plus vos magnifiques photos pour votre site internet ou vos brochures. Si vous avez fait appel à un photographe professionnel, rentabilisez votre investissement en diffusant quelques-uns de ces clichés. 📷


Vérifiez aussi qu’elles soient toujours actuelles. Si vous avez rénové une salle de bain ou changé la décoration de votre accueil, profitez-en pour rafraîchir vos visuels. Restez également en veille sur celles qui pourraient être déposées par les internautes sur des plateformes telles que TripAdvisor. Vous avez la possibilité d’en demander le retrait si vous les jugez inappropriées.


5 - Ne pas mentir sur les disponibilités de ses chambres


Nombreux hôteliers commettent l’erreur de fermer leur planning en période de forte activité pour éviter le surbooking ou pour prioriser les réservations directes. Or, c’est une pratique que les OTA n’apprécient pas. Leurs algorithmes détectent les annonceurs qui les utilisent comme des « bouche-trous » et les pénalisent en faisant chuter leur ranking.


Pour ne pas prendre le risque de l’overbooking, équipez-vous d’un channel manager qui connecte votre HMS (Hotel Management System) à tous vos canaux de distribution. C’est la meilleure solution pour garder la maîtrise de vos disponibilités et de vos tarifs et pour optimiser votre taux d’occupation.


6 - Chouchouter son e-réputation sur les plateformes de réservation en ligne



Au moins 80 % des clients d’hôtels regardent les avis et commentaires en ligne. Mais, saviez-vous qu’ils sont autant à lire régulièrement les réponses écrites par les hôteliers. 💻 Intéressant, non ?


Votre réputation web n’est donc pas à prendre à la légère. Consacrez du temps à :

  • collecter un maximum d’avis et commentaires ;

  • répondre à tous les avis dans un délai maximum de 48 heures ;

  • rédiger une réponse personnalisée, afin de montrer que vous considérez chacun de vos clients ;

  • formuler une réponse constructive à un avis négatif.

Ayez en tête que la notoriété de votre hôtel se joue avant, pendant et après le séjour. Ne vous concentrez pas uniquement sur votre e-réputation, mais prêtez attention aux insatisfactions tout au long de l’expérience client.


Pour aller plus loin : lisez notre article Comment améliorer le classement TripAdvisor de votre Hôtel ?


7 - Ne pas négliger la veille sur les agences de voyages en ligne


Faire preuve de réactivité en faisant constamment évoluer votre offre sur les OTA est la clé de votre réussite. Mais, n’oubliez pas de garder un œil sur la concurrence et d’analyser vos résultats.


Mettez-vous à la place de votre client cible (persona) qui cherche un hôtel dans votre ville. Quels sont les établissements concurrents sur les plateformes ? Comment êtes-vous positionné parmi eux ? Quelle note affichent-ils ? Quelle offre commerciale mettent-ils en avant ? Ont-ils opté pour de la publicité payante ? Quelle est la qualité de leurs photos ? Quels mots ont-ils choisis pour présenter leur hôtel ? Quelle est leur politique d’annulation ? etc.


Confrontez votre chiffre d’affaires aux données statistiques des agences de réservation en ligne. Observez l’évolution :

  • du score de la page ;

  • du nombre de vues par page et dans les résultats de recherche ;

  • du taux de clics ;

  • de la note moyenne des avis ;

  • du prix moyen par chambre ;

  • du taux de conversion ;

  • du pourcentage d’annulations.

Pour conclure, adoptez la stratégie du « test & learn ». Menez des actions, évaluez-les et ajustez au besoin.


BONUS 📈 Vous avez mis en œuvre tous nos conseils et vous souhaitez passer à la vitesse supérieure ? Optez pour les programmes payants des OTA. Vous continuerez à augmenter vos chances de figurer en bonne position moyennant un coût supplémentaire ou une commission plus élevée.


Vous faites partie des hôteliers qui hésitent encore à communiquer via des intermédiaires ? Lisez notre article « Pourquoi ne pas référencer son hôtel sur une OTA est une erreur ?»


Sources :

Étude Expedia — 2022 : Ce que veulent les voyageurs


Comments


bottom of page