top of page
Rechercher

Rencontre avec Paul Menanteau, ancien hôtelier et CEO de GetWelcom.




"Voilà comment est né GetWelcom"


Depuis quelques mois maintenant nous réalisons des interviews de personnalités du secteur de l'hôtellerie. Aujourd'hui c'est au tour de Paul Menanteau, notre CEO de se prêter au jeu de l'interview : "Des hôtels, un métier, une rencontre".


Bonjour Paul, pourrais-tu te présenter et nous raconter rapidement ton parcours ?


Je m’appelle Paul, j'ai 27 ans et je suis le CEO de GetWelcom.


Je suis issu d’une formation de management généraliste. J'ai profité de cette formation en 5 ans pour m'orienter vers le secteur hôtelier.


Lors de mon année de césure, j’ai travaillé 6 mois à Bangkok dans un hôtel du groupe Accor, un combo Mercure et Ibis. J’assistais le directeur général de l’établissement. C’était une expérience opérationnelle, j’étais sur le terrain en lien avec les différents chefs de service.


A la suite de ces 6 mois, je suis retourné en France. Je suis resté chez Accor mais cette fois au niveau du siège où j’ai participé à la commercialisation et l’exploitation d’un hôtel éphémère qui s’appelait Flying Nest. C’était un concept hôtelier qui avait été fait avec des conteneurs, dessiné par le designer français Ora-Ïto. Notre objectif était d'implanter cet hôtel au cœur d'événements tels que les 24h du Mans, Le Mans Classic, Les Rencontres d’Arles ou encore dans des stations de ski.


Suite à cette expérience, j’ai réalisé ma dernière année d’étude avec une spécialisation en entrepreneuriat.


J’ai ensuite travaillé au sein du Groupe Barrière à Deauville où j’assistais le Directeur d’exploitation de l'hôtel Le Royal sur toute la partie financière et contrôle de gestion.


Enfin je suis retourné chez Accor et j’ai rejoint l'hôtel le Molitor dans le 16e arrondissement de Paris, je m’occupais de la partie expérience client. Mes missions étaient principalement du suivi de la qualité dans les différents services, de la mise en place de projets opérationnels et de la relation clientèle.


Ces expériences, dans des établissements tous différents, m’ont permis de me familiariser avec le marché de l’hôtellerie et de découvrir quelles pouvaient être les attentes et les besoins des clients mais aussi des hôtels.


Comment est née l’idée de GetWelcom?


Dans mes différentes expériences, aussi bien en tant qu'hôtelier que client d'hôtels :


D'un coté, j’ai remarqué qu’il y avait des problèmes de communication en interne lorsqu’il y avait des demandes clients entrantes.


De l'autre, en tant que client d'hôtel, on est trop souvent mal renseigné concernant les prestations et services disponibles dans un établissement, on les découvre parfois trop tard.


Hadrien lui de son côté a eu une expérience au sein du groupe Pierre et Vacances, il travaillait sur une application interne visant à aider les clients des Center Parcs à préparer et profiter au mieux de leurs séjours.


Voilà comment est née l'idée de GetWelcom : proposer une solution simple à mettre en place, qui s'adapte aux besoins de chaque établissement, pour simplifier la vie des hôteliers et celles de leurs clients.

Quel bilan pouvez- vous faire de cette première année et quels sont les projets pour 2023?


Pour donner un peu de contexte : on a testé une version bêta sur 3 hôtels à partir de novembre 2021 et on a utilisé les retours des utilisateurs pour modifier notre solution avant de lancer la première phase de commercialisation au mois de mars 2022. On se nourrit en permanence des retours de nos clients pour apporter de nouvelles fonctionnalités et améliorer la solution.


Le bilan est positif, les objectifs commerciaux pour cette première année sont dépassés.

D'un point de vue équipe, on a commencé le projet à 3 et maintenant on est une équipe de 7 personnes.


Pour 2023, les objectifs sont nombreux :


Nous souhaitons équiper plus de 250 hôtels grâce notamment à une nouvelle version de la solution qui propose davantage de fonctionnalités et des partenariats stratégiques avec d'autres acteurs.


On a aussi besoin d’étoffer l’équipe, que ça soit au niveau technique, marketing et commercial. On travaille là-dessus pour être opérationnel assez rapidement en début d’année. En résumé, le projet pour 2023 est d'accélérer.



De part l’expérience que vous avez pu accumuler dans le secteur, quels sont les challenges d’une startup dans le secteur hôtelier ?


Aujourd’hui, il y a plusieurs challenges dans le secteur hôtelier.


C’est un marché hyper concurrentiel. Il faut donc vraiment réussir à trouver sa place. Définir ta proposition de valeur, les avantages que tu peux mettre en avant et une fois que tu les as, bien savoir à qui t’adresser parce qu’il y a énormément de typologies d’établissements différents.


Ces établissements n’ont pas les mêmes besoins et c’est là où il est vraiment important de bien définir ta cible. Quelles sont les fonctionnalités et les spécificités de ton offre qui collent avec cette cible.


De plus, aujourd'hui les hôteliers sont ultra sollicités. Ils sont appelés et démarchés en permanence. Il faut donc trouver la possibilité et la bonne façon de présenter ta proposition et la raison de ta démarche.

Il y a également toute une partie relative aux OTA. Il y a pas mal de débats sur ce sujet-là, je ne vais pas rentrer plus dans les détails, mais c'est vraiment quelque chose qui revient beaucoup notamment sur la prise de commissions. Aujourd'hui il faut savoir se positionner par rapport à cela.

Enfin, selon moi un challenge qui est hyper important pour une startup qui se lance sur ce marché là, c'est la notion d’agilité et de réactivité. Nous avons été vraiment à l’écoute des demandes de nos partenaires pour améliorer la solution. Si nous en sommes là aujourd'hui, avec une solution comme celle ci, c’est principalement grâce aux retours de nos clients et des utilisateurs finaux de la solution. Il faut savoir être à l'écoute.


Quelle est la vision que vous avez pour GetWelcom au long terme ?


Avec GetWelcom, on veut permettre aux hôtes du monde entier d’accueillir leurs clients dans les meilleures conditions et aider ces clients à préparer et profiter au mieux de leur séjour.


Alors maintenant une petite question bonus, si vous devez choisir le meilleur moment et le moment le plus difficile de l’année passée, quels seraient-ils ?


L’installation dans nos nouveaux locaux était un super moment. Avant ça on était dans un incubateur avec des bureaux partagés qui étaient parfaits pour se lancer. Lorsque nous sommes arrivés ici, ça a donné une autre dimension au projet. Maintenant on profite de nos bureaux fermés dans Paris et on a même la chance d'avoir un petit jardin !


Ce moment là en septembre était super, c’est vraiment un bon souvenir.


En ce qui concerne le mauvais souvenir qui représente plutôt une période, c’est début mars.


Quand on s’est lancé au début, le marché hôtelier n’avait pas du tout repris, tout était était à l'arrêt. Je me souviens que je faisais la tournée des hôtels parisiens avec mon sac à dos et j’allais rencontrer les hôtels, avec le masque, et je m'adressais à des personnes masquées. On était vraiment dans une atmosphère particulière. J’essayais d’avoir des retours, de parler de la solution mais les hôteliers que je rencontrais n’avaient pas du tout la tête à ça. La seule envie qu’ils avaient était de remplir leur établissement, ce qui était tout à fait normal. C’était une période compliquée parce que les hôteliers avaient d’autres problématiques en tête et le climat de la pandémie n’arrangeait pas les choses.


Avec le temps les choses se sont arrangées. Au final, cette expérience était nécessaire pour se confronter à la réalité du moment et nous a permis d’être encore plus proche de nos premiers partenaires.







bottom of page